logo_MSA

Si vous exercez une activité agricole dont l’importance ne permet pas votre affiliation à la MSA en qualité de chef d’exploitation ou d’entreprise agricole, vous êtes, sous certaines conditions, rattaché à la MSA en tant que cotisant de solidarité.

Vous êtes cotisant de solidarité si :

  • votre exploitation a une superficie inférieure à une SMA mais égale ou supérieure à un quart de la SMA,   La SMA remplace la SMI (Surface Minimum d’Installation) et correspond à 1/2 SMI.

    La SMA est de 200 ruches (voir Arrêté ci dessous) et le quart de la SMA est donc de 50 ruches

Arrêté du 18 septembre 2015 fixant les coefficients d’équivalence pour les productions hors sol

  • ou si vous vous consacrez à une activité agricole au moins égale à 150 heures et inférieure à 1200 heures par an.

Et que les revenus générés par votre activité agricole atteignant l’un des deux seuils mentionnés ci-dessus sont inférieurs à 800 SMIC.

Par ce statut, vous êtes redevable de la cotisation de solidarité, des contributions de formation professionnelle, de la CGS/CRDS, et le cas échéant de la cotisation ATEXA.

Exemple de Bordereau d’appel de cotisation pour un apiculteur ayant déclaré 75 ruches dans le département de la Marne

Comprendre ce bordereau et Le statut de cotisant de solidarité  : du nouveau sur les critères d’assujettissement

Le calcul de vos cotisations et contributions sociales

Depuis le 1er janvier 2013, l’ensemble de vos cotisations et contributions sociales est calculé en fonction de votre durée d’assujettissement en qualité de cotisant de solidarité.

La cotisation de solidarité

La cotisation est calculée sur la base de vos revenus professionnels de l’année précédente.

Pour la première année, le montant est basé sur une assiette forfaitaire d’installation égale à 100 SMIC laquelle est régularisée dès que vos revenus réels sont connus.

En l’absence de déclaration de revenus professionnels de votre part, vos cotisations sociales pourront faire l’objet d’une majoration de 10%.

Les contributions CSG/CRDS

La CSG et la CRDS sont calculées à partir de vos revenus professionnels de l’année précédente auxquels est ajoutée la cotisation de solidarité de l’année précédente.

La contribution formation professionnelle

Le versement d’une contribution de formation professionnelle pour le compte de VIVEA et AGEFOS-PME vous ouvre le droit à une formation professionnelle, sous certaines conditions.

La cotisation ATEXA

Sous certaines conditions (entre 2/5 eme de SMA et 1 SMA) vous êtes affilié à l’Atexa, une assurance contre les risques d’accidents du travail et de maladies professionnelles. Le montant de la cotisation Atexa dû par les cotisants de solidarité est forfaitaire .

Le paiement de la cotisation de solidarité

Le paiement de la cotisation de solidarité est obligatoire, une fois par an, si vous remplissez les conditions soit de SMA, soit du critère temps de travail même si vous bénéficiez de prestations d’un régime de protection sociale soit au titre d’une activité professionnelle ou soit en qualité d’ayant droit.

Vous en êtes toutefois exonéré si vous êtes bénéficiaire de la CMU-C.

Source : http://www.msa.fr/lfr/web/msa/affiliation/cotisant-de-solidarite